Les romans biographiques

March 12, 2018 | Author: Anonymous | Category: N/A
Share Embed


Short Description

Download Les romans biographiques...

Description

La sélection de l’été

Les romans biographiques

Juin 2015

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

1



Oona & Salinger, Frédéric BEIGBEDER, Grasset, 2014. R BEI O L'auteur imagine, pour expliquer les causes de la disparition de J. D. Salinger en 1953, une histoire d'amour impossible avec Oona, la fille du dramaturge américain Eugene O'Neill.



Vivre vite, Philippe BESSON, Julliard, 2015. R BES V " Regardez-moi bien. Qui sait si je serai encore là demain... " Aussi célèbre soit-il, James Dean, symbole de la jeunesse éternelle, demeure toujours aussi insaisissable. Vivre vite, roman choral tout en nuances, dresse, à travers la voix de ses proches, le portrait intime d'un garçon de l'Indiana, inconsolable et myope, turbulent mais d'une beauté irrésistible, qui s'est donné à tous, sans jamais appartenir à personne : un acteur incandescent devenu, en trois films et un accident de voiture, une icône intemporelle.



Le Lit d’Aliénor, Mireille CALMEL, XO, 2002. R CAL L 1137 à Poitiers. Aliénor, la jeune duchesse d'Aquitaine, trépigne d'impatience. Aujourd'hui arrive à sa Cour une jeune fille de quinze ans : Loanna de Grimmwald . Une nouvelle demoiselle de compagnie pour Aliénor, peut-être plus intéressante que les autres, car on la dit fort piquante…



Limonov, Emmanuel CARRERE, P.O.L, 2011. R CAR L Limonov n’est pas un personnage de fiction. Il existe. Je le connais. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres des Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud : je suspends pour ma part mon jugement.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

2



La Passion Lippi, Sophie CHAUVEAU, Télémaque, 2004. R CHA P Moine et libertin, artiste intransigeant et manipulateur sans scrupules, futur maître de Botticelli, les sublimes madones de Fra Filippo Lippi bouleversent son époque. Elles lui sont pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché. Bravant tous les interdits et jusqu'à l'autorité suprême du Pape, il commet par amour l'ultime provocation. Le scandale le pousse à l'exil et le renvoie au secret sanglant enfoui au cœur de son enfance.



La Jeune fille à la perle, Tracy CHEVALIER, Quai Voltaire, 2000. R CHE J La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. À mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...



La Panthère, Stéphanie DES HORTS, Lattès, 2010. R DES P Elle voit le jour dans la Flandre des brodeuses, à la fin du XIXe siècle. Elle possède le goût le plus sûr, une volonté d'acier et rêve de conquérir Paris. Elle enflamme le coeur de Louis Cartier, qui lui enseigne les pierres précieuses et les alliages mystérieux. De leur complicité, puis de leur amour. naissent des bijoux fabuleux : oiseaux de paradis, parures indiennes, aigrettes et diadèmes ciselés, mais surtout la mythique panthère... Un style est né, le sien. Elle se nomme Jeanne Toussaint. Elle incarne avec éclat la maison Cartier. Elle est la joaillière des rois. Dans une traversée du siècle où l'on croise Proust. Cocteau. Hemingway, Scott et Zelda. Coco Chanel, ou encore la duchesse de Windsor.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

3



Le Secret de Rita H., Stéphanie DES HORTS, Albin Michel, 2013. R DES S Elle incarne le glamour hollywoodien des années 40. Derrière le sourire enjôleur des photos sur papier glacé, Rita Hayworth cache une blessure que nul ne saurait guérir. Cette fille de modestes danseurs espagnols cherchera désespérément tout au long de sa vie la protection et l’amour des hommes. Elle épouse un prince et un génie. Mais ni Ali Khan ni Orson Welles ne lui apportent le réconfort tant attendu. À l’aube de la quarantaine, le spectre de la maladie d’Alzheimer s’approche, alors que Rita est au firmament de sa carrière.



Peste et choléra, Patrick DEVILLE, Seuil, 2012. R DEV P Parmi les jeunes chercheurs qui ont constitué la première équipe de l’Institut Pasteur créé en 1887, Alexandre Yersin aura mené l'existence la plus mouvementée. Très vite il part en Asie, se fait marin, puis explorateur. Découvreur à Hong Kong, en 1894, du bacille de la peste, il s’installe en Indochine, loin du brouhaha des guerres, et multiplie les observations scientifiques.



Ravel, Jean ECHENOZ, Minuit, 2006. R ECH R Ce roman retrace les dix dernières années de la vie du compositeur français Maurice Ravel (1875-1937).



Les Années, Annie ERNAUX, Gallimard, 2008. R ERN A Au travers de photos et de souvenirs laissés par les événements, les mots et les choses, Annie Ernaux donne à ressentir le passage des années, de l'après-guerre à aujourd'hui. En même temps, elle inscrit l'existence dans une forme nouvelle d'autobiographie, impersonnelle et collective.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

4



Charlotte, David FOENKINOS, Gallimard, 2014. R FOE C Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médeci. Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique.



Beauvoir in love, Irène FRAIN, Lafon, 2012. R FRA B On connaît la légende Beauvoir, intellectuelle majeure du XXème siècle, figure de proue du féminisme et compagne de Jean-Paul Sartre. Mais que sait-on de l’amoureuse déchirée qui se cachait derrière l’icône ?



Gandhi, 2 vol., José FRECHES, XO, 2007. R FRE G Un homme frêle, vêtu de son pagne, sourit à la foule. Ses frères indiens sont venus l'acclamer, lui qui promet de faire ployer l'Empire britannique grâce à la non-violence et à la désobéissance civile. Le destin de tout un peuple est entre ses mains. Le Mahatma Gandhi est en passe d'entrer dans la légende. Sa vie a été un long combat, que José Frèches évoque dans cette fresque vivante et saisissante.



Insensiblement (Django), Alain GERBER, Fayard, 2010. R GER I À la libération, les G.I.: ‘Where is Django?’ Sa renommée a franchi l’Atlantique depuis belle lurette. Mais pas lui. À cause de la guerre. La paix revenue, invité par Duke Ellington en personne, il s’embarque enfin pour l’Amérique, terre natale de la musique qui l’a rendu célèbre: le jazz. Pourtant, au fond, que lui importe, à lui qui a grandi dans une roulotte, que le jazz ait vu le jour ici ou là? Le jazz est partout. Ou plutôt: il est au bout de ses doigts.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

5



Dieu, ma mère et moi, Franz-Olivier GIESBERT, Gallimard, 2012. R GIE D «Je n'ai jamais eu à chercher Dieu : je vis avec lui. Avant même que je sois extrait par des spatules du ventre de ma mère où je serais bien resté, si on m'avait demandé mon avis, il était en moi comme je suis en lui. Il m'accompagne tout le temps. Même quand je dors. C'est ma mère qui m'a inoculé Dieu. Une caricature de sainte mystique qu'un rien exaltait, des pivoines en fleur aussi bien qu'une crotte de son dernier-né, au fond du pot. Je suis sûr qu'elle avait de l'eau bénite en guise de liquide amniotique. Elle exsudait la foi.»



Rudik, l’autre Noureev, Philippe GRIMBERT, Plon, 2015. R GRI R Qui va réellement mener la danse ? De retour de sa première visite en Russie depuis son célèbre saut vers la liberté, le danseur étoile Rudolf Noureev, très déprimé, consulte Tristan Feller, psychanalyste du Tout-Paris. Le thérapeute est rapidement déstabilisé par la personnalité hors du commun de "Rudik", qui impose un cours peu orthodoxe à la cure : plongée dans l'histoire d'une légende vivante mais aussi affrontement entre les deux hommes durant lequel se déploient jeux de pouvoir et de fascination.



La Double vie de Vermeer, Luigi GUARNIERI, Actes sud, 2006. R GUA D Voici l'incroyable et véridique histoire de Han Van Meegeren, peintre traditionaliste né aux Pays-Bas en 1889, qui, éreinté par les critiques de son époque, décida de se venger de manière grandiose : il réalisa plusieurs faux Vermeer dont certains furent considérés par la presse comme des chefs-d'œuvre du maître de Delft. Ce n'est qu'en 1945 que la supercherie fut découverte, quand la police saisit la collection de Goering, et que Van Meegeren fut accusé de haute trahison pour avoir vendu un Vermeer à ce maréchal du Reich nazi. S'ensuivit un procès mémorable, qui vit défiler responsables de musée, critiques d'art et experts de renom...

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

6



La Vie rêvée d’Ernesto G, Jean-Michel GUENASSIA, Albin Michel, 2012. R GUE V 1910-2010. Prague, Alger, Paris. Nous suivons la traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif praguois, des guinguettes de Joinville à la peste d’Alger, de la guerre à l’effondrement communiste. Ses amours, ses engagements, ses désillusions sont contés à travers les tourmentes de l’Histoire. Et surtout, la rencontre qui bouleversa sa vie, celle qu’il fit un jour de 1966 avec un révolutionnaire cubain, un certain Ernesto G., échoué dans la campagne tchèque après sa déroute africaine.



Les Quatre journées d’Amerigo Vespucci, Olivier IKOR, Laffont, 2012. R IKO Q A l'occasion des cinq cents ans de sa mort, la vie splendide et romancée d'Amerigo Vespucci : navigateur, aventurier, cartographe, négociant et explorateur, qui donna son nom à l'Amérique. A l'instar de Colomb, il traversa plusieurs fois l'Atlantique pour découvrir d'autres passages vers les Indes et cartographier les nouveaux rivages. Etrange destin que celui de ce marin florentin dont la renommée dépassa celle des plus grands navigateurs de son temps, et qui aujourd'hui semble tombé dans l'oubli... En s'appuyant sur les rares écrits d'Amerigo, Olivier Ikor nous livre le roman de sa vie.



Mozart, 4 vol., Christian JACQ, XO, 2006. R JAC M Il n'a que sept ans et a déjà beaucoup voyagé pour donner des concerts à travers l'Europe. Il s'appelle Wolfgang Amadeus Mozart, c'est un entant prodige, il compose pour " chercher les notes qui s'aiment ". C'est alors qu'un homme se présente à lui : Thamos, comte de Thèbes, venu de Haute-Egypte pour initier le "Grand Magicien" dont l'oeuvre évitera à l'humanité de sombrer dans le chaos. Et ce Magicien, il le pressent, est peut-être Mozart. Dès lors, ils ne se quitteront plus. Mais Thamos parviendra-t-il à sauver Mozart des pièges qui lui seront tendus ?



Le Roman des Jardin, Alexandre JARDIN, Grasset, 2005. R JAR R Dans ce récit, Alexandre raconte donc, avec une drôlerie de chaque page, qu'il a voulu être "normal", pour échapper à sa tribu de fous, sa famille. La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

7



Quand j’étais Jane Eyre, Sheila KOHLER, Quai Voltaire, 2012. R KOH Q Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux sœurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l'alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois sœurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.



La Petite communiste qui ne souriait jamais, Lola LAFON, Actes sud, 2014. R LAF C Retraçant le parcours d une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d une enfant, puis d une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l invention et l impitoyable évaluation du corps féminin.



La Beauté du monde, Michel LE BRIS, Grasset, 2008. R LEB B Michel Le Bris, dont on connaît le goût pour le voyage et l’Ailleurs, signe ici une fresque puissante qui ressuscite le couple composé du cinéaste animalier Martin Johnson et de sa muse Osa, deux figures emblématiques de l’aventure en terre africaine dans les années 20.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

8



Alabama song, Gilles LEROY, Mercure de France, 2007. R LER A Alabama, 1918. Quand Zelda, " Belle du Sud ", rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s'est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison. Le couple devient la coqueluche du Tout New York. Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes...



Nina Simone, Gilles LEROY, Mercure de France, 2013. R LER N "J’étais célèbre, on me reconnaissait dans la rue, on m’offrait des concerts dans tout le pays, mes disques sortaient en Europe… Les télévisions me demandaient, les stars de cinéma aussi me réclamaient à leur table, Lauren Bacall, Frank Sinatra, la minuscule Natalie Wood… Mes amis étaient écrivains, Langston Hughes, James Baldwin, Lorraine Hansberry. Ma vie pourrait-elle jamais être plus belle ? J’étais la coqueluche du moment et une petite voix en moi susurrait : Profite, Eunice, ça n’aura peut-être qu’un temps. Eunice, c’était mon vrai nom. Maintenant je l’ai oublié. Cinquante années passées dans la peau de Nina Simone m’ont fait oublier mon nom. Et c’est une drôle de chose, à la fin, que de devoir porter un nom qui n’a jamais été le sien. Pour vivre un destin qui n’était pas le sien."



L’Auteur, l’auteur, David LODGE, Rivages, 2005. R LOD A Dans le précédent roman de David Lodge, Pensées secrètes, Henry James apparaissait en filigrane. Dans celui-ci, il se tient au centre de la scène. Fourmillant de personnages célèbres – Oscar Wilde, Guy de Maupassant, George Bernard Shaw –, L’Auteur ! L’Auteur ! nous plonge dans la vie littéraire et théâtrale d’une Angleterre délicieusement victorienne

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

9



En finir avec Eddy Bellegueule, Edouard LOUIS, Seuil, 2014. R LOU E "Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d'entendre ma mère dire Qu'estce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J'étais déjà loin, je n'appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j'ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l'odeur de colza, très forte à ce moment de l'année. Toute la nuit fut consacrée à l'élaboration de ma nouvelle vie loin d'ici".



Danseur, Colum MACCANN, Belfond, 2003. R MAC D En 1944, dans un hôpital soviétique, Rudik, six ans, danse pour son premier public : aucun des soldats mutilés n'oubliera cet instant éblouissant... Dès lors, ce fils de paysan sait. Il sait qu'il ne reculera devant rien : mentir à sa mère, braver la colère du père, endurer brimades et humiliations. Pour danser comme il le doit, il ira jusqu'à s'exiler à jamais. Travailleur acharné, obsédé de beauté et de perfection, Rudik fascinera tous ceux qui croiseront sa route, leur offrant le sentiment d'avoir côtoyé un ange ou un démon, un vrai génie, un monstre de sexe et d'excès. Une icône du xxe siècle : Noureïev.



Le Roman de Léonard De Vinci, Dimitri MEREJKOVSKI, Presses de la renaissance, 2004. R MER R Comment Léonard de Vinci est-il devenu l'incarnation du génie créateur ? Comment a-t-il vécu, aimé, souffert ? Avec un soin du détail et une inspiration dignes des plus grands, le romancier russe Dimitri Merejkovski (1866-1941) nous entraîne dans l'intimité d'un homme pour lequel le talent, perçu comme un don de Dieu, est un véritable sacerdoce, qu'il assume de toute son âme, refusant les facilités de l'argent et des vanités.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

10



L’Idée ridicule de ne plus jamais te revoir, Rosa MONTERO, Métaillié, 2015. R MON I Chargée d'écrire une préface pour l'extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de Pierre Curie, Rosa Montera s'est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l'analyse de notre époque et l'évocation intime. Elle nous parle du dépassement de la douleur, de la perte de l'homme aimé qu'elle vient elle-même de vivre, du deuil, de la reconstruction de soi, des relations entre les hommes et les femmes, de la splendeur du sexe, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l'ignorance, de la force salvatrice de la littérature et de la sagesse de ceux qui apprennent à jouir de l'existence avec plénitude et légèreté.



Stupeur et tremblement, Amélie NOTHOMB, Albin Michel, 1999. R NOT S En 1990, au Japon, Amélie est engagée comme interprète chez Yumimoto, une entreprise d'import-export. Elle pense que son rêve de vivre comme une Japonaise va pouvoir se réaliser. Mais, très vite, elle sent bien que la réalité du système Yumimoto obéit à d'autres lois que celles de son désir.



L’Histoire de Chicago May, Nuala O’FAOLAIN, Wespieser, 2006. R OFA H Nuala O'Faolain s'empare du destin d'une jeune Irlandaise pauvre qui, en 1890, s'est enfuie de chez elle pour devenir une criminelle célèbre en Amérique sous le nom de "Chicago May". L'amour, le crime et un destin exceptionnel de femme au tournant du XXe siècle : tous les ingrédients du romanesque sont réunis.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

11



La Chanson de Charles Quint, Erik ORSENNA, Stock, 2008. R ORS C On connaissait l'académicien, ardent défenseur de la langue française. on le savait infatigable voyageur, capable de partir en voilier jusqu'en Antarctique ou d'expliquer la mondialisation à travers l'histoire. Avec La Chanson de Charles Quint, on découvre l'homme qui lève le voile sur ses amours et les liens profonds qui l'unissent à son frère cadet.



Gloire et infortune de Cortès, Kay PRADIER, Favre, 2003. R PRA G Une fois l'empire aztèque de Montezuma conquis, que devient Cortés, l'homme qui a créé le Mexique et livré ses richesses à l'Espagne ? A 38 ans, il est veuf de sa première femme. Il accumule alors les aventures galantes et les enfants bâtards. Anobli par Charles Quint qui le nomme Marquis de la Vallée et lui concède de vastes terres au Mexique, il épouse en secondes noces Juana de Zuniga, alliée aux familles espagnoles les plus prestigieuses. Sa réussite et sa fortune font de nombreux jaloux. Il est spolié d'une partie de ses biens et humilié. Contraint de retourner en Espagne pour plaider sa cause devant l'empereur, il ne parviendra jamais à recouvrer son statut de Conquistador victorieux d'autrefois. Portrait d'un grand homme déchu, qu'on cherche à spolier même de sa gloire posthume.



Pietra viva, Leonor de RECONDO, Wespieser, 2013. R REC P Michel-Ange se rend à Carrare pour sélectionner le marbre dans lequel il sculptera le tombeau de Jules II. Son rapport à la pierre, à l'art évoluera à la rencontre d'un enfant, d'un fou, de la famille du chef de carrière et surtout d'un beau jeune homme ecclésiaste.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

12



Baronne Blixen, Dominique de Saint Pern, Stock, 2015. R SAI B La baronne a eu en effet la vie la plus romanesque qui puisse être. Chasseresse africaine au Kenya, hôtesse mondaine dans sa demeure maritime de Rungstedlund au Danemark, conteuse au profil acéré d’oiseau de proie, amoureuse et amante, de Denys Finch Hatton à sa dernière passion nordique, Thorkild BjØrnvig, un poète de trente ans son cadet ! Écrivain et démiurge, mondialement célébrée et lue. Comment chanter sa singularité, sa liberté, son souverain mépris des codes et des convenances ? Dans ce roman vrai, de l’Afrique au Danemark, de New York à Londres, c’est toute une folle époque qui revit ici en couleurs et en cinémascope : Dominique de Saint Pern ressuscite la femme courageuse et la diablesse, mais aussi l’âme de cet âge d’or où l’on savait aimer, écrire et mourir en beauté.



Les Derniers jours de Stefan Zweig, Laurent SEKSIK, Flammarion, 2010. R SEK D Le 22 février 1942, exilé à Pétropolis, Stefan Zweig met fin à ses jours avec sa femme, Lotte. Le geste désespéré du grand humaniste n'a cessé, depuis, de fasciner et d'émouvoir. Mêlant le réel et la fiction, ce roman restitue les six derniers mois d'une vie, de la nostalgie des fastes de Vienne à l'appel des ténèbres.



Charly 9, Jean TEULE, Julliard, 2011. R TEU C Charles

IX

fut

de

tous

nos

rois

de

France

l’un

des

plus

calamiteux.

A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous. Pourtant, il avait un bon fond.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

13



Je, François Villon, Jean TEULE, Julliard, 2006. R TEU J Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a appris le grec et le latin à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les étudiants, les curés, les prostituées, les assassins, les poètes et les rois. Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Des plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre. Il a donné au monde des poèmes puissants et mystérieux, et ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté.



Le Montespan, Jean TEULE, Julliard, 2008. R TEU M Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan... Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l'homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d'assassinat, il poursuivit de sa haine l'homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme...



Baudelaire, Lucien THOMAS, L’àpart du temps, 2010. R THO B Ecrire un roman sur un personnage aussi connu et traité que Charles Baudelaire pouvait paraître une gageure, pourtant, en respectant au plus près la biographie du poète, Lucien Thomas a relevé le défi. L'ossature du livre est un récit auquel l'auteur a apporté des scènes dialoguées dans lesquelles, avec beaucoup d'adresse, il tient compte de chacun des personnages et les fait réagir.

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

14



Une Passion à Venise, Alain VIRCONDELET, Plon, 2004. R VIR P L'orageuse liaison de George Sand et d'Alfred de Musset à Venise est de ces histoires qui résistent au temps, de ces légendes qui deviennent des mythes. 1833-1834. Deux années dans la vie de deux artistes : l'une, déjà célèbre pour être la première femme à vivre de sa plume et à afficher son émancipation féminine, l'autre, génial poète à peine reconnu et déjà perdu dans la débauche. Alain Vircondelet a puisé la vérité de leur histoire dans l'immense correspondance de George Sand et de Musset et dans leurs courriers échangés. En est ressorti ce troublant récit qui tranche avec les clichés habituels.



La Méthode Schopenhauer, Irvin YALOM, Points, 2008. R YAL M Quand Julius Hertzfeld, un célèbre psychiatre de San Francisco, apprend qu'il n'a plus que quelques mois à vivre, que fait-il ? Il contacte l'un de ses anciens patients, l'arrogant Philip Slate, accro au sexe, rigide, asocial et manipulateur, le plus grand échec de sa carrière, devenu depuis psychothérapeute. Au centre de cette relation : Schopenhauer...

La Sélection de l’été 2015 : les romans biographiques Médiathèque - 21 Place des Drakkars – 14123 Cormelles le Royal

15

View more...

Comments

Copyright 2017 ECITYDOC Inc.