à Parvovirus B19 - Roche Diagnostics

February 1, 2018 | Author: Anonymous | Category: N/A
Share Embed


Short Description

Download à Parvovirus B19 - Roche Diagnostics...

Description

MÉD I CA LI SATI O N

H É M AT O L O G I E

Cas clinique : infection Dr Odile Fenneteau, Laboratoire d’hématologie, Hôpital Robert Debré (AP-HP)

à Parvovirus B19

e parvovirus B19, virus ubiquitaire de petite taille à ADN monocaténaire, transmis par voie essentiellement respiratoire, est responsable chez l’enfant de l’érythème infectieux (5e maladie), chez l’adulte d’arthralgies et chez la femme enceinte d’avortements ou d’anasarque fœto-placentaire. La séroprévalence dans la population augmente avec l’âge et atteint plus de 60 % après 50 ans.

atteints d’anémie chronique, l’arrêt de production de la lignée érythroblastique pendant quelques jours majore l’anémie notamment pour les patients atteints d’une anémie hémolytique (drépanocytose, sphérocytose héréditaire...). L’infection virale s’accompagne le plus souvent d’un syndrome mononucléosique discret (cas n° 1) ou parfois plus accentué (cas n° 2). Lors de la reprise de l’érythropoïèse, une réaction leucémoïde est exceptionnelle (cas n° 3 et n° 4). Celle-ci est caractérisée par le passage dans le sang d’un grand nombre de cellules immatures de la lignée granuleuse. Une réaction leucémoïde peut s’observer au cours d’un syndrome infectieux bactérien grave aigu, notamment la tuberculose, les infections à mycoplasme du nourrisson, les métastases médullaires de cancers ainsi que lors d’intense régénération de crise hémolytique.

Le récepteur cellulaire du parvovirus B19 est l’Ag érythrocytaire P situé principalement sur les progéniteurs érythroïdes. Le virus bloque la maturation des proérythroblastes entraînant une érythroblastopénie se traduisant par un chiffre de réticulocytes inférieur à 15.1012/L pendant plusieurs jours, les Ac neutralisants spécifiques éliminant rapidement le virus.

Cas n° 2 : syndrome mononucléosique marqué L’analyseur met en évidence sur le scattergramme un nuage correspondant à des cellules mononucléées très fluorescentes reconnues et classées comme “others” (11,2 %). A l’analyse du frottis sanguin, elles se révèlent être des cellules mononucléées hyperbasophiles.

Des tableaux cliniques variables L’atteinte hématologique reste discrète chez les sujets sains où seul est noté un effondrement transitoire des réticulocytes sans anémie réelle. Cependant, chez les patients

Ecran XE 2100

Cas n° 1 : enfant drépanocytaire âgé de 1 an, hospitalisé pour asthénie et pâleur Hémogramme : Hb 6,4 g/dl (taux de base à 7,9 g/dl) Réticulocytes : 13,5.1012 /L L’étude du frottis sanguin révèle la présence de cellules mononucléées hyperbasophiles conformément à l’alarme proposée par l’analyseur XE. La remontée des réticulocytes survient 10 jours après le début de l’infection. Cet enfant a été pris en charge au début de son infection à parvovirus.

Frottis sanguin

Frottis médullaire

Ecran XE 2100

J

O

U

R

N

A

L

D



I

N

F

O

R

M

A T

I

O

N

26

B I O M É D I C A L E

-

N °

7 1

-

A V R I L

2 0 0 5

H É M AT O L O G I E

Cas n° 3 : enfant drépanocytaire âgé de 1 an hospitalisé pour les mêmes circonstances que le cas n° 1

Cas n° 4 : enfant drépanocytaire âgé de 13 ans hospitalisé pour asthénie, pâleur c Taux d’hémoglobine : 4,4 g/dl. c Erythroblastes : 58 %, comportant tous les stades de maturation comme le suggère le graphe érythroblastes du XE 2100N (noter quelques mitoses). c Taux de réticulocytes toujours effondré à 0,5 %, il s’élèvera dès le lendemain. c Taux de leucocytes : 45 G/L. c La myélémie est importante (28 %) constitué essentiellement de myélocytes et promyélocytes et montrant de rares myéloblastes et cellules souches.

Son hémogramme révèle une anémie sévère associé à une réticulopénie sans thrombopénie et une hyperleucocytose avec 33 % d’érythroblastes et une forte myélémie montrant la présence de myéloblastes et de blastes indifférenciés : Hb à 3,2 g/dl (taux de base à 8 g/dl). Réticulocyte : 14,1012/L, GB : 52,7 G/L.

Ecran du XE 2100

Ecran XE 2100

Myélémie importante et remontant au stade myéloblastique

Erythroblastes acidophiles Erythroblastes basophiles

Frottis sanguin : réaction leucémoïde. Cet enfant a été pris en charge au moment de la reprise de l’érythropoïèse mais a été néanmoins transfusé au vu de l’anémie profonde et le surlendemain son taux de réticulocytes s’est élevé à 205. 1012/L avec un taux d’IRF élevé à 74 % évocateur de la reprise.

Frottis sanguin : réaction leucémoïde. Tests de confirmation du diagnostic hématologique Dans ces quatre cas, l’infection à parvovirus a été confirmée par les analyses sérologiques. Les méthodes sérologiques, à la recherche d’IgM spécifiques ou d’une séro-conversion reposent sur la technique ELISA. La recherche d’ADN viral est effectuée dans le sang par PCR dans les cas où les données sérologiques sont non concluantes ou dans le liquide amniotique chez la femme enceinte en cas de suspicion d’infection néo-natale. Contact : [email protected]

Frottis sanguin post transfusion : crise réticulocytaire.

J

O

U

R

N

A

L

D



I

N

F

O

R

M

A T

I

O

Nous remercions le Docteur Odile Fenneteau qui a la gentillesse de nous autoriser à publlier ces cas cliniques.

N

27

B I O M É D I C A L E

-

N °

7 1

-

A V R I L

2 0 0 5

View more...

Comments

Copyright 2017 ECITYDOC Inc.